Un artiste extrêmement talentueux !

L'artiste Bordelais distille une techno entrainante, aux rythmiques efficaces et soignées. Aériennes, et souvent dark, ses nappes de synthés progressives, et enivrantes, vous feront traverser l'espace et le temps, en dehors de notre galaxie... Une épopée mentale aux confins de l'underground !

 

La musique électronique selon Koschka, ce sont avant tout des créations originales, et dans l'air du temps. L'artiste Français dégage une intensité sonore percutante, au travers de ses œuvres. On imagine presque "l'état d'esprit" du producteur Bordelais, à chacune de ses créations. Et ce n'est pas tout; Koschka a un dont tout particulier pour placer, au bon moment, (en fin de mesure par exemple), de petits samples de voix couplés avec des FX de qualité... parfait pour monter en puissance, dans l'évolution de chacune de ses compositions. C'est efficace, et ça donne une irrémédiable envie de bouger ! Ce mec a un talent fou, et à titre personnel, c'est MA découverte pour l'année 2016... une très bonne surprise ! Ca faisait longtemps que je n'avais plus écouter plusieurs fois d'affilée, dans une même journée, le son d'un seul et unique artiste. Plusieurs labels ont déjà travaillé avec lui, et ce n'est pas un hasard ! Citons-en quelques uns :  Advise (FR), Physical (FR), Heavy Snatch (UK), Oxymor (FR), Indé.klick (FR), Limonade (FR), Illisho (RU), Fanatical (USA), Betrieb (D), LW (D).

 

  

Le succès rencontré par le Français est amplement justifié, et la liste des labels dont Koschka fait partie, en est une confirmation de plus ! Sa discographie est complète, variée, et pointu ! elle pourra plaire au newbie de la musique électronique underground, en quête de musique électronique de qualité, comme au plus aguerrit, ou au plus passionné des "Techno musicos". En tout cas, sur lediscographe.fr on est FAN ! c'est pour nous un honneur que d'avoir interviewer Vincent, qui n'a pas hésiter à jouer le jeu pour notre webzine, et pour ses lecteurs ! Merci à lui pour son soutient, et son état d'esprit véritablement au top : beaucoup devraient prendre exemple sur lui.

Pour conclure notre petite présentation, nous ne pouvons que vous inciter à jetez un œil à sa présence sur les différents réseaux sociaux (les liens sont en bas de page). Ce producteur originaire de l'hexagone est soucieux de produire du son digne de ce nom, alors soutenons le ! on peut être fier, nous autres Français, d'avoir encore des artistes de ce calibre dans notre beau pays : cocorico !

 

 

 

L'interview :

Klark D. - Notre rencontre est le fruit d'un hasard total. Je tenais tout d'abord à remercier ta compagne, qui en plus d'être quelqu'un de super sympa, et ouverte d'esprit, n'a pas hésité à faire connaissance, et à faire tourner ta discographie (déjà très impressionnante)... elle a vraiment eu raison de la faire ! Merci à elle, et merci à toi, Vincent, d'avoir accepté mon invitation à répondre à ces quelques questions. 

 

 

Premièrement, pourrais tu te présenter brièvement au publique, en quelques mots ? quelle est ton parcours dans le monde de la musique électronique ?

Koschka : Je m’appelle Vincent, j'ai 36 ans et je vis dans le sud ouest de la France, avec ma femme et mon fils. Ébéniste de métier, je travaille dans mon propre atelier. Je suis tombé amoureux de la techno il y a 18 ans, à l’occasion de mes premières teufs dans le centre de la France. Suite à cette découverte, on montera un collectif avec quelques potes qu’on appellera Intrépids.

 

 

Deuxième question : A tu commencer par "la discipline du mix", avant de te lancer dans le domaine de la composition ? Etais tu plutôt CD's ou vinyles ?

Koschka : J’ai bien essayé de pousser quelques galettes par le passé, mais je n’ai jamais vraiment pris le temps, ni investi d'argent dans le matériel nécessaire à cette discipline. J’ai vraiment l’âme à la compo : quand je rentre dans mon studio, la seule envie qui me vient, c'est de lancer Ableton Live et créer un beat !

 

 

Troisième question :  qu'est ce qui t'a donner l'envie de produire, et depuis combien de temps composes tu ?

Koschka : Je compose de la musique depuis mon adolescence (à l’époque hard rock, heavy metal, death metal). Je suis passé à la composition de musique Techno / Hardtechno assez naturellement malgré l’adaptation nécessaire pour passer d’une guitare électrique à une boîte à rythme/groove box. J’ai commencé à bidouiller une techno approximative à l’âge de 22-23 ans sur RM1X (Yamaha) puis sur la fameuse ESX rouge (Korg) que j’avais acheté à sa sortie en Allemagne.

 

 

 

 

Quatrième question : D'ou te viennent tes inspirations ? des artistes qui t'ont inspirés, ou qui t'inspirent encore ?

Koschka : ll y en a tellement !!! juste quelques uns : Dubfire, Roy Rosenfeld, Chris Liebing, Florian Meindl, A.Mochi, MIDI, Julian Jeweil…

 

 

 

 

Cinquième question : Quels sont les objectifs que tu te fixe actuellement ? 

Koschka : Mes objectifs ? Me ménager du temps pour produire de la musique, réaliser des projets en commun, remixer, faire des beufs entre potes, tester, bidouiller, adapter, partager….

 

 

 

 

Sixième question : et pas des moindres : quelle est ta vision des choses, en ce qui concerne la culture de la musique électronique underground ? ta visions de l'electro en 2016, que ce soit au niveau scènes ou état d'esprit ?

Koschka : L’underground pour moi c’est :

- Tout d'abord une vision musicale de la chose : Elle est toujours en progression, avec de nouveaux artistes en marges qui naissent sans cesse, distillant une musique pointue et puissante.

- Une vision sur la culture techno;  En France c’est loin d’être mort, il y a de tout et il y en a pour tous les goûts ! Certains collectifs sont capables d’organiser des évents de folie, comme d’autre ne seront capables que du pire...

 

- Un état d’esprit : Pour moi l’underground ne veux pas dire « faire nawak » : pour beaucoup c’est le cas. Personnellement, je n’y vois qu’un coté revendicatif, en rapport à notre société de consommation, "du toujours plus" et surtout, c'est un doigt levé bien haut à l’industrie de la musique commerciale !

 

 

 

 

 

Septième question : J'ai vu sur ta page Facebook, que tu utilise Mashine Studio de Native Instruments, un bien jolie joujou pour grand ! Le tout est séquencé sous Ableton Live 9.X. Ma question sera la suivante : utilises tu du hardware ? et si oui quelles sont les marques que tu utilise ?

Koschka : Lorsque je jouais en teuf, il y a une bonne dizaine d’années, ,j’utilisais une MPC pour séquencer un Access Virus C en expandeur synthé et un Waldorf Rack Attack en expandeur de drums. Le tout était relié à une console Soundcraft (Spirit ES). Avec le temps, je me suis lassé de déplacer un rack lourd de 30 kg... je suis donc passé sur Mac (les VST sont bien moins lourd à transporter) :-)

 

 

 

 

Huitième question : Ton son est extrêmement pointu, Rog et moi, on adore ! Alors justement, est ce que Mashine Studio est devenu TA solution ultime en ce qui concerne ton set up ? ou a tu des projets d'achats en terme de hardware/software ?

Koscka : J’utilise Maschine studio mais également le Spark d’Arturia dans mes compositions, comme en Live. J’adore ces bécanes : intuitives, ergonomiques, pouvant donner LE groove qui ébauchera ou finalisera un morceau. Ces machines sont centrales dans mon set-up, comme dans mes productions.

 

 

 

Neuvième question : En parlant de projet(s), quels sont tes projets audio en cours ? tes futures projets/albums ? une éventuelle exclu pour le lediscographe.fr :-) ?

Koschka : J’ai 2 ou 3 tracks d’avance que je peaufine et qui devrait être produites en debut de rentrée scolaire, dont un remix pour Betrieb record (DE). Je travaille également sur des projets de musiques expérimentales avec un ami. Les répétitions se font dans une caravane : c’est juste génial !

 

 

 

Dixième question : Tu a plusieurs lives en diffusion sur Soundcloud. Joues-tu encore en soirées en ce moment ? et si oui quelles sont les soirées auxquelles le publique pourrait venir apprécier ta musique live, dans les prochains mois ?

Koschka : Rien de prévu pour l’instant, étant jeune papa, j’ai déjà du refuser quelques dates, et puis il faut dire que je ne cours pas après !

 

 

  

 

 

 

 

Pour conclure, une petite série de questions cool :

 

1) Un morceau pour un réveil matinal ?

Koschka : Un morceau cool : Roy Rosenfeld - Ballons 

ou encore : Koschka - Mirabilis 

et pour finir : mon remix de Hang Massive.

 

 

 

 

2) Un artiste, un groupe, ou un morceau en particulier... pour une soirée romantique ? (Pour moi, c'est Boards Of Canada !)

Koschka : Pour une soirée romantique, je dirais Yann Tiersen : j’adore ce type, il a la musique dans le sang !

 

 

3) Un track pour déchirer le dancefloor ? de ton cru et/ou d'un artiste que tu adores.

Koschka : Mon dernier coup de cœur : Tiga-Planet E-Dense & Pika remix ou, de mon crû : Koschka - Moro

Klark D. : Oui, Moro je confirme, c'est aussi un coup de cœur (à titre personnel !)

 

 

4) Quel est ton morceau préféré pour commencer ton set ?

Koschka : Un track pour débuter un set, je dirais Koschka - Obscuri Lateris (chez Advise record). Il y a également ma co-production (collaboration) avec Nico Mirabello : en fait on a été playlisté par Umek avec notre track "Alchemy", pour l'un de ses podcasts : Behind The Iron Curtain

 

 

 

 

5) Pour terminer, a tu un conseil à donner, à tous ceux qui aimeraient arriver  un jour, à un niveau similaire au tiens, et éventuellement faire partie intégrante d'un label ?

Koschka : L’important, c'est de faire la musique que l’on aime, de s’y acharner et ensuite d’y croire. Si ça fonctionne, les labels suivront mais ça ne doit surtout pas être une priorité!

 

 

 

 

 

Klark D. : Encore merci Vincent, pour le temps que tu m'a accordé, continue comme ça, tu cartonnes mec ! Merci à Rog, qui m'assiste ces derniers temps, au développement de ce site internet, mon bébé en somme ! j'en ai besoin, vu les demandes diverses qui s'intensifient en ce moment. D'ailleurs ça me fait extrêmement plaisir de voir l'engouement des artistes en général, pour ce webzine. Merci encore à toutes et à tous. Bonne lecture, et bonnes écoutes, sur lediscographe.fr !

 

 

Klark D.

Les liens utiles :